Benjamin Grognu : Utiliser le sport pour faire rayonner des actions solidaires.

2 Juin 2024 | Non classé | 0 commentaires

Dans le monde de l’événementiel sportif, il est rare de rencontrer des personnes dont la passion et la vision transforment chaque projet en une célébration de la communauté et de l’inclusion. Benjamin, fondateur de Hall of Fame, est l’une de ces personnes. Avec une carrière riche dans les assurances sportives et une passion pour le basket, il a su créer une entreprise qui va bien au-delà de l’organisation d’événements : elle raconte des histoires, soutient des causes et rassemble les gens autour du sport. Dans cette interview pour Up To The League, Benjamin nous dévoile les coulisses de Hall of Fame, partage ses expériences marquantes et nous invite à découvrir le Grahooply Festival, un événement qui promet de marquer les esprits et de célébrer le sport sous toutes ses formes.

Up To The League : Bonjour Benjamin, peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Benjamin : Bonjour, je m’appelle Benjamin, j’ai 41 ans. J’ai grandi et j’habite à Metz mais je suis originaire de Besançon. Papa de 2 garçons (dont un basketteur, forcément). J’ai derrière moi une longue carrière dans les assurances, essentiellement assurances du monde du sport. Et il y a 2 ans j’ai créé Hall of Fame – ESPC ! Grand fan de basket depuis les années 90 (génération Jordan, Shaq et le début des Raptors, forcément !) mais piètre joueur. Quand mon fils me battait en 1VS à 11 ans j’ai compris qu’il fallait que j’arrête de me faire du mal !

Logo Hall of Fame

Up To The League : Quelle est l’histoire derrière la création de Hall of Fame ?

Benjamin : L’idée de Hall of Fame est venue pendant le confinement. A cette époque, comme beaucoup d’entre nous, j’ai fait un point sur ma carrière professionnelle et sur ce que j’avais envie de faire à l’avenir. J’ai repris des études en parallèle de mon job (Master 2 en Management de Projet), j’ai fait un stage avec NBAenFamille et un mémoire sur l’influence des datas et des stats dans le monde du basket. Et après ça, j’ai envisagé de trouver un poste dans une agence événementielle. Compliqué sur Metz et sa région…Et puis finalement j’ai décidé de me lancer en indépendant pour aller chercher mes propres expériences et choisir mes projets. Et c’est comme ça qu’est né Hall of Fame !

Up To The League : Quelles missions et quelles valeurs souhaites-tu transmettre à travers Hall of Fame ?

Benjamin : Hall of Fame c’est ma vision de l’événementiel sportif. C’est-à-dire utiliser systématiquement le sport comme prétexte pour faire rayonner des actions solidaires, pour mettre en avant des associations, pour faire rayonner la jeunesse ou pour promouvoir les pratiques sportives inclusives. J’ai envie de raconter des histoires à travers les événements sur lesquels je travaille, que ce soient mes propres projets ou ceux pour lesquels on fait appel à moi. Et je me demande toujours si moi en tant que spectateur, j’aimerai assister aux évènements sur lesquels je travaille.

Up To The League : Peux-tu nous parler des événements marquants que tu as organisés ?

Benjamin : Je retiendrai la 1ère édition du Paris Card Show en octobre 2022 qui a été ma première mission. J’ai lancé Hall Of Fame en juin et en juillet Thierry (qui est à l’origine du projet) me confiait cette opportunité. Le Hope’Sport Day en octobre 2023 pendant lequel on a fait venir la NBA à Woippy (57) grâce à Kevin Seraphin c’était aussi quelque chose. Mais en réalité la chance que j’ai eu c’est que chaque mission, chaque projet, j’ai eu l’opportunité de les choisir et c’est ce qui fait que pour l’instant je n’ai travaillé que sur des évènements qui font sens pour moi.

Logo Grahooply Festival

Up To The League : Peux-tu nous parler du Grahooply Festival ?

Benjamin : C’est le projet sur lequel je travaille en ce moment. A la base c’est une étape de la SuperLeague 3×3 de la FFBB car Hall Of Fame est affilié à la Fédération. Mais on essaye d’y adosser des actions solidaires. C’est pour ça qu’on a organisé tout cet événement sous l’identité d’un festival. Cela permet d’y regrouper plusieurs tournois, des animations, des démonstrations, des guests… Et cela permet aussi de proposer plusieurs jours d’animations. Il aura lieu sur la Place de la République à Metz les 19,20 et 21 juillet prochains.

Up To The League : Quelle vision incarnes-tu avec le Grahooply et quels sont tes objectifs ?

Benjamin : On a plusieurs objectifs : à notre niveau promouvoir le 3×3 sur Metz mais aussi promouvoir Metz et son territoire. Mais on a aussi envie de proposer un bel événement aux jeunes, leur proposer de jouer sur un super spot et bien sûr permettre à énormément d’associations de faire la promotion de leurs actions et de leurs combats. L’événement et le lieu à eux seuls sont vecteurs de visibilité et alors on en profite pour mettre la lumière sur celles et ceux qui le méritent, qui se démènent toute l’année à faire vivre des projets associatifs impactant souvent sans gros moyens.

LOGO WARM UP  ASSO BASKET

Up To The League : Comment le Grahooply s’aligne-t-il avec les objectifs de ton entreprise ?

Benjamin : On ne l’a pas réfléchi comme simplement une étape de la SuperLeague. Evidemment en soi c’est déjà génial et en plus, la SuperLeague n’est jamais venue sur Metz. Donc on aurait pu s’arrêter là pour une première édition. Mais on a réussi à construire ce projet comme je l’évoquais tout à l’heure c’est-à-dire utiliser une action sportive et utiliser son aura pour mettre en lumière des actions associatives. On a impliqué des associations dans l’organisation, on met en place des chantiers insertion, on a prévu des animations pour les jeunes, on va mettre en avant le baskin et le basket fauteuil, on va faire venir des guests, … C’est aussi pour ça que mon asso Warm Up Asso Basket est impliquée dans ce projet, tout comme Action Vers L’Espoir.

Up To The League : Que prévois-tu pour rendre cet événement inoubliable ?

Benjamin : Des ateliers de découverte du basket 3×3 et du basket fauteuil à destination d’un public d’enfants et d’adolescents issus d’associations et de structures sociales, un tournoi de baskin loisirs avec des  basketteurs mais également des résidents d’IME, des guests (suspens 😊 ), des tournois 3×3 à destinations des U15 et U18, un stand esport et un village avec une trentaine de stands dont une vingtaine d’associations qui proposeront des animations autour du sport santé ou de l’inclusion par le sport. Et on a aussi les ateliers prévus par Up To The League évidemment !

Et puis le clou du spectacle reste l’Open Plus 2000, qui viendra conclure la SuperLeague 2024 : dernière étape avant l’Open de France de Rouen fin août et surtout on sera à une semaine des JO !

Up To The League : Comment le public peut-il contribuer au succès de l’événement ?

Benjamin : On est toujours à la recherche de bénévoles motivés, qui ont envie de nous aider à développer le projet. Actuellement, on cherche encore des gens pour les tables de marque des Open Start. Mais sinon le simple fait de venir sur le site, de regarder des matchs, de faire le tour des stands c’est déjà énorme. Et relayer l’événement sur les réseaux aussi ! Et si après leur passage, les gens ont envie d’en savoir plus sur les associations qui étaient présentes, s’ils ont apprécié le baskin par exemple ou s’ils se découvrent un intérêt pour le basket en général ou le 3×3 en particulier, c’est gagné !

Up To The League : Pourquoi avoir choisi de travailler avec Up To The League ?

Benjamin : Je connaissais Up To The League via les réseaux mais c’est à la Lefty Draft que je vous ai vu à l’œuvre la première fois. J’ai trouvé ça professionnel et bienveillant. J’étais content qu’on se retrouve sur le projet du CLIPS 77 (tournoi de basket u16 organisé par Lefty Show et sur lequel je travaille) et c’était logique qu’on échange, qu’on puisse se présenter nos projets respectifs plus en détail. Notre première visio a duré 2h donc ça démontre qu’on avait une vision commune du basket, de son évolution et de l’importance de la jeunesse dans le développement du basket. Et puis il y avait pas mal de similitudes entre nos parcours respectifs et les ambitions qu’on avait au moment de se lancer dans nos projets Up To The LeagueL et Hall of Fame. J’avais envie qu’Up To The League se joigne à notre projet pour plusieurs raisons : vous permettre de faire la promotion de vos actions, proposer au public et aux jeunes participants de tester vos ateliers style Combine et puis humainement c’est toujours agréable de partager un moment de fête comme le Grahooply avec des gens avec qui on s’entend bien. Je pense sincèrement que vous pouvez apporter quelque chose d’important aux jeunes basketteurs, notamment ceux qui ont l’objectif d’intégrer un centre de formation, de performer ou juste de progresser.

Up To The League : Pour terminer, quel est le message principal que tu aimerais que les participants retiennent ?

Benjamin : Qu’on a fait les choses avec le cœur, qu’on a réussi à monter ce projet malgré beaucoup de difficultés. Peu importe qu’on soit issu du monde fédéral ou non, peu importe que ce soit notre premier projet d’envergure, peu importe qu’on ait fait les choses un peu différemment des autres étapes, ce qui compte c’est qu’à la fin c’est le basket qui gagne. Et la solidarité. On parle souvent des valeurs du sport mais plus souvent encore on les bafoue. A notre petit niveau on essaye de prouver qu’on peut vraiment proposer du sport de haut niveau et y adosser des initiatives solidaires. Et pour ça je remercie tous les gens impliqués à mes côtés dans ce projet ! Et ils sont nombreux !

En somme, le Grahooply festival n’est pas qu’un simple événement sportif ; c’est le reflet d’une passion, d’un engagement et d’une volonté de faire bouger les choses. Benjamin et son équipe nous montrent qu’avec du cœur et de la solidarité, on peut créer des moments inoubliables qui célèbrent le sport et ses valeurs les plus nobles. Alors que le festival approche, souvenons-nous que chaque panier marqué, chaque sourire partagé et chaque nouvelle rencontre est une victoire pour le basket, mais aussi pour la communauté. Merci à Benjamin et à tous ceux qui contribuent à rendre le Grahooply possible. Rendez-vous sur le terrain !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *